Pourquoi j’ai tourné le dos au bio (ou presque)

BIM ! Les puristes vont me huer, mais c’est hélas vrai : je me suis réconciliée avec les produits de consommation traditionnelle, essentiellement en cosmétique, beaucoup moins en alimentation. Mes explications.

Cela fait maintenant quelques mois que j’ai recommencé doucement à intégrer des produits de consommation traditionnelle dans mon quotidien. Tout cela pour diverses raisons. J’avais envie de vous les exposer car vous comprendrez sans doute mieux pourquoi je vais élargir mes sujets à l’avenir dans le blog. Fini le totalement bio et naturel, je compte à l’avenir parler des petits bijoux de la cosmétique traditionnelle, tant pis si la composition n’est pas 100% clean. Vous allez voir pourquoi.

Je n’ai plus le budget d’avant

Séparée de mon ex en septembre, je n’ai clairement plus le budget d’avant. Le loyer, que je payais avec deux salaires, je le paye maintenant seule. Si je pouvais me permettre de payer une certaine somme pour des cosmétiques bio de qualité, je n’ai plus ce budget, ou plutôt, pas vraiment l’envie d’y mettre tout mon argent.

Si je scandais il y a encore quelques mois que le bio était accessible à tous, j’ai maintenant envie de dire que non, le bio n’est pas accessible à tous. Toutes les bourses ne peuvent pas se permettent un panier bio (alimentaire ET cosmétique). Au niveau alimentaire, c’est clair, il y a des solutions qui permettent d’avoir un panier bio pour une somme correcte. Mais en cosmétique, le bio – hormis certaines marques – reste un sacré budget…

J’ai attrapé des allergies aux produits bio

Moi qui avais tourné le dos à la cosmétique traditionnelle en raison d’allergies (eczéma), me voilà en train de devenir allergique à certains produits bio !

Je ne supporte plus les shampoings bio, surement à cause des huiles essentielles. Le dentifrice bio d’Avril me donne des perlèches (gerçures sur le bord des lèvres). Bio ne veut pas dire hypoallergénique, certes, mais on s’attendrait à avoir moins de réactions allergiques avec une composition plus clean, non ?

C’est au niveau des shampoings que cela a été le plus flagrant. En 2016, j’ai perdu énormément de cheveux, à cause du stress – entre autres – mais aussi à cause des shampoings que j’utilisais. J’avais beau changer de shampoing bio, tous me provoquaient des démangeaisons, un crâne rouge et des pellicules. Les antipelliculaires bio étaient complètement impuissants. J’ai fini par me tourner vers un shampoing antipelliculaire de chez Vichy (gamme Dercos), qui a solutionné le problème en moins de deux.

Le rendu de certains produits traditionnels me manquait

Par rendu, je parle essentiellement du maquillage. J’adore le maquillage bio mais il tient moins longtemps, les pigmentations ne sont pas toujours au rendez-vous ou les teintes (en fond de teint, par exemple) ne sont pas toujours exactes.

En bio, c’était le fond de teint qui me manquait le plus. Avant ma phase bio, j’étais une inconditionnelle de Make Up For Ever. Mais je suis allergique à leur fond de teint. En bio, à part Avril, il y a peu de fond de teint. Et en hiver, personnellement, je préfère les fonds de teint aux BB crèmes. J’ai craqué un jour chez Di, j’ai acheté le fond de teint Accord Parfait de l’Oréal (whaaaaat ?). Première surprise : je n’en suis pas allergique ! Deuxième surprise : il a un super rendu (peut-être juste un chouïa trop couvrant).

Avec ce premier essai, j’ai voulu aller plus loin. Niveau anti-cernes, il existe quelques bons produits bio mais ça ne tient jamais très très longtemps. J’ai acheté le Super Stay 204 de Gemey Maybelline. Pas allergique non plus. Hyper couvrant. Il tient supra bien. J’étais ravie.

J’évolue. Mon blog aussi.

Evidemment, il y a des produits bio dont je ne pourrais me passer : les savons saponifiés à froid, tous les types de crèmes (corps, visage, main,…) qui sont beaucoup plus efficaces que les crèmes traditionnelles,… Mais je ne veux plus vous parler uniquement de bio. Je veux que mes articles reflètent réellement mon mode de consommation.

Mon blog a toujours évolué au même rythme que moi. J’ai envie de vous parler de mes voyages, de mes astuces du quotidien, mes envies d’achat d’appart,… Je ne veux pas être cantonnée au blog beauté, parce que cela ne me représente pas à 100%… J’ai envie d’ouvrir cet horizon. Je pense même à blogguer à deux, plutôt que toute seule. Bref, j’ai envie de changement 🙂

 

Pourquoi j'ai tourné le dos au bio (ou presque) - Crik+Crak

(Visited 1 306 times, 2 visits today)

16 Comments

  1. Eve 8 avril 2017 at 10:39

    Pourtant les blogueuses ne paient pas leurs produits… tout est offert par les marques
    Seriez vous «achetée» par l’oreal???

    Reply
    1. CrikCrak 8 avril 2017 at 10:43

      Ouhla, il y a bloggueuse et bloggueuse. Je reçois pas mal de produits bio, certes, mais j’en achète aussi pas mal ! Et faire la pub d’une crème visage à 30€ que je ne pourrais pas m’offrir, j’ai du mal à le faire… Je suis un microbe pour L’Oréal, je crois qu’ils ne connaissent même pas mon existence. Je n’ai jamais rien reçu de leur part ; ni produit, ni argent.
      J’ai toujours été très transparente sur mon blog, dès que je reçois quelque chose, je le dis.

      Reply
      1. Eve 8 avril 2017 at 14:42

        Merci pour votre honnêteté
        Je ne partage pas forcément votre point de vue quant à la cosmétique bio, qui pour moi a une dimension santé, mais également environnementale. Et les potentiels effets indésirables des uns ou des autres ne sont rien en regard des effets à long terme de la cosmétique conventionnelle.
        Mais je respecte votre point de vue.

        Reply
        1. CrikCrak 8 avril 2017 at 14:59

          Attention, je n’ai jamais dit que je disais complètement au revoir au bio. Je fais toujours mon savon moi-même. De même pour le déodorant et mes produits ménagers. Je suis une fan des huiles végétales, huiles essentielles, etc. Mais pour certains produits, je n’ai plus envie de m’acharner. J’ai eu de l’eczéma, des perlèches et j’ai perdu énormément de cheveux suite à une dermatite. Alors, oui, pour certains produits, je capitule. Mais ça ne m’empêche pas d’acheter en vrac, de manger bio, de diminuer ma consommation de viande, de préférer les transports en commun (je n’ai pas de voiture),…

          Reply
  2. Delaroche 8 avril 2017 at 14:34

    Cela fait peu de temps que je vous lis mais j’approuve votre point de vue, un blog doit être en phase avec la personne qui le tient sinon il perd son âme.

    Reply
    1. CrikCrak 8 avril 2017 at 15:00

      Merci Sabine 🙂
      Je tiens beaucoup à être honnête et transparente. Pour moi, les blogs sont des lieux où trouver de vrais avis. Sinon, autant aller acheter un Cosmopolitan ou un Marie Claire et lire les encarts publicitaires…

      Reply
  3. Véronique Olivier 8 avril 2017 at 18:02

    Je pense que le débat bio en est un faux quand on parle de produits cosmétiques et autres produits ménagers. Bio, naturel, tous ces termes ne sont que marketing et ne veulent en fait rien dire sur le niveau de toxicité d’un produit. L’arsenic, c’est naturel. Je n’en voudrais pas dans mon infusion ou dans ma crème. Plusieurs compagnies mettent des ingrédients irritants et limites au niveau de leur toxicité dans leur produits tout en affichant les mentions naturels, bio et certifications comme Ecocert. Combien de fois ai-je parlé avec une fille ou un gars qui a une compagnie qui fait des shampoing et qui essaie de me vendre l’idée que le sodium coco sulfate est doux et naturel puisqu’il provient de l’huile de coco qui est si douce… Il peut bien être bio s’il a été fait avec une huile de coco bio, mais il n’en reste pas moins que c’est un sulfate, un produit irritant pour le cuir chevelu qui est à peine mieux que les SLS. Il faut rechercher des produits non toxiques et non néfastes pour notre santé. Après, je suis d’accord avec vous: il faut choisir nos combats. Il y a un produit cosmétique toxique que je me permets, le crayon à sourcils. Pas question d’en avoir un non toxique qui ne tienne pas 😉

    Reply
  4. Véronique Olivier 8 avril 2017 at 18:04

    Le dentifrice aussi! Le fluor et autres produits décapants, c’est nécessaire dans la bouche 😀

    Reply
  5. Roseta 8 avril 2017 at 20:46

    Merci d’avoir partagé votre point de vue. Je suis d’accord avec ce que vous avez écrit. Je préfère acheter bio, mais si le produit ne me convient pas, j’achète autre chose.

    Reply
  6. Sandra B 9 avril 2017 at 11:48

    Le BIO est accessible si on revient aux matières premières , à des produits simples et surtout adaptés à chaque type peau : http://www.slow-cosmetique.org et .com pour la boutique.
    C’est trop important écologiquement économiquement et du point de vue de la santé pour faire un retour en arrière je pense qu’il y a des produits adaptés aux peaux sensibles et réactives bio et bruts ou marques accessibles mais choisir les grandes marques de BIO n’est pas consommer de manière saine non plus car ils sont aussi dans une logique de surconsommation.

    Reply
  7. Chibi 12 avril 2017 at 18:28

    Evidemment, je ne peux qu’être déçue par ce revirement de situation. 😉 Surtout après que tu aies organisé l’atelier slow cosmétique sur Bruxelles qui était au top.

    Ce qui me frappe le plus, c’est que j’ai l’impression que tu n’as pas eu ce déclic peut-être un peu « extrême » qui fait changer ces habitudes et que tu y as adhéré par raisonnement et par convention, sans être impliquée réellement émotionnellement. Après avoir vu des documentaires sur l’état de l’environnement, les forêts qu’on détruit, le manque de ressources, le pétrole qu’on exploite et qu’on retrouve partout, j’ai juste été démolie psychologiquement. Pareil quand j’étais ado et que j’ai vu des photos de labo cosmétiques qui testaient sur les animaux. A partir de là, j’ai banni certaines marques et la liste s’est encore allongée avec la prise de conscience écolo. Aujourd’hui, je vais au supermarché et je suis horrifiée quand je suis devant les rayons, aussi bien viande que produits ménagers ou autres. Je suis incapable de ne pas me sentir mal en voyant tout ça et je suis incapable d’acheter certains trucs au supermarché.

    Après, j’ai bien lu que tu continuais à acheter bio pour ton alimentation et une partie de ta salle de bain, mais je ne suis absolument pas d’accord quand tu dis que le bio n’est pas accessible à toutes les bourses. C’est parce qu’on a encore l’habitude de surconsommer et de « zapper », même quand on passe au bio. Une fois qu’un shampoing est fini, j’ai envie d’en tester un autre, et puis encore un autre après celui-ci, 2-3 AS différents (« parce que le cheveu s’habitue tu comprends » bullshit oui), pareil pour les sérums, les crèmes visage, une crème corps, des huiles végétales et pour finir, le panier déborde encore complètement et de manière inutile. La Slow Cosmétique, c’est acheter moins (mais genre VRAIMENT moins pour les beauty addicts que nous sommes) et mieux et c’est clairement accessible à de nombreuses bourses.

    Et donc à mes yeux, quand tu invoques l’argument de l’efficacité ou du rendu pour te tourner vers l’Oréal, c’est un manque de cohérence totale pour moi qui vomis cette marque de toutes mes tripes au vu de leur compo, de leur marketing, de leur catastrophe écologique, de ce qu’elle représente, tu vois? :p C’est plus fort que moi, c’est du profond dégoût au vu de ce que j’ai vu auparavant et je peux y ajouter des arguments de raison mais au final, l’acte de non-achat est émotionnel, même s’il est aussi motivé par d’autres trucs.

    Pardon pour la tartine mais comme ça, une cosméto-slow-addict t’aura au moins donné son point de vue que tu avais l’air de redouter un peu en écrivant cet article ^^
    Bisous!

    Reply
  8. caroline 2 mai 2017 at 16:06

    Moi j’aime ce que tu fais et ta démarche slow dans la vie de tous les jours.
    Personne ne t’impose d’être 100% bio, respecte toi et ne t’affiche plus comme une 100% bio et c’est pas grave.
    Il existe un grand lectorat qui ne veut pas être jugé par sa demi-biotittude 😉

    Bonne continuation

    Reply
    1. CrikCrak 17 mai 2017 at 12:00

      Merci, ma belle, ton commentaire m’a fait vraiment plaisir 🙂

      Reply
  9. Céline // lumitea 24 mai 2017 at 20:14

    Hello Mélodie!
    Va savoir pourquoi, je lis seulement ce article maintenant!

    J’ai l’impression de m’y retrouver un brin… J’ai maintenant une routine moitié/moitié. Je reste convaincue par certains de mes produits bios mais je ne me casse plus la tête à bannir les 3/4 du marché de la cosmétique de ma salle de bain 😛

    Pour plusieurs raisons, je pense:
    – Premièrement, je suis une foutue collectionneuse, et si j’attend que Guerlain nous sorte des Météorites bios, je suis pas rendue!
    – Ensuite, parce que j’ai récemment arrêté la pilule (j’vais pas étaler ma vie hein) mais évidemment, tu te doute de ce qui arrive en ce moment (boutons, transpiration, youhouu)… Du coup, je me suis redirigée vers les produits que j’utilisais ado… Je sais que certains produits bios seraient sûrement efficaces mais je n’ai ni le budget actuellement, ni l’envie d’attendre de les découvrir donc, j’ai choisi la facilité et j’ai racheté des produits efficaces que je connais depuis super longtemps!
    – Troisièmement, tu le sais sûrement, mais je réfléchi énormément quant à la/ma vie, l’avenir patati patata et dans les méandres de ces réflexions, je me dis que je ne serais jamais parfaite, que je fais déjà pas mal de petites choses pour l’environnement et que bien sûr, cela ne sera JAMAIS assez, JAMAIS parfait comme je le voudrais donc je laisse un peu plus couler, à tous les niveaux de ma vie. Pour peut-être mieux m’y atteler dans quelques mois/années, quand je serais un peu plus à l’aise dans mes baskets 🙂

    Sinon, je n’en voudrais jamais à personne de revenir sur ses convictions. On teste des trucs, on essaie et puis on revient parfois en arrière, totalement ou pas, c’est la vie et tant que tu restes fidèle à ce que tu es, c’est l’essentiel <3
    Les cosmétiques, ca doit rester du plaisir et non pas une obligation ou une "corvée" (ok ok j'exagère un peu…) et je suis sûre qu'une bonne partie de tes lecteurs te suivront dans ton cheminement!

    Je pense que l'important, c'est de savoir ce qu'il y a dans nos produits, d'en avoir conscience, que cela soit naturel ou non! Genre te dire "Oui, ok… Ils disent que l'huile d'argan dans ce shampoing va rendre mes cheveux magnifiques, mais elle n'est qu'en 20ème dans la liste des ingrédients et j'ai repéré les silicones donc je sais d'où vient l'efficacité du truc" et pas croire aveuglément les publicités…

    Sorry pour la tartine, plein de bisous et au plaisir de te relire, lorsque tu en auras envie of course <3 (et de te revoir aussi, dit!)

    Reply
    1. CrikCrak 26 mai 2017 at 18:55

      Je suis un groupe Facebook sur le minimalisme qui parle beaucoup de « bienveillance ». En gros, les gens doivent répondre sans poser le moindre jugement, car nous ne sommes pas tous capable ou nous n’avons pas tous envie de faire tous les sacrifices. J’aime cette façon de voir les choses 🙂

      Reply
  10. Milène 28 mai 2017 at 18:09

    Hello Mélodie,

    Je peux comprendre ton point de vue. Cependant, il y a bio et bio. Les produits issu de l’agriculture biologique INDUSTRIELLE … Oui c’est de la merde disons-le comme ça ^^.
    Je mange exclusivement bio. Pour ce qui est des cosmétiques, je veux absolument que ce soit 100% naturel d’une part pour ma santé, l’environnement et mon porte feuille. Alors oui, si je voulais avoir des produits pas cher y en a plein, mais je veux absolument réunir ces 3 conditions. Je privilégie donc les produits 100% naturels et quand il y a une part de bio dedans j’suis super contente ^^.
    Pour moi, les produits bio ne devrait même pas avoir de label, ce devrait être les autres produits avec plein d’ingrédients chimiques en plus qui devraient avoir une pastille !
    Le produit bio à la base c’est un produit naturel sans pesticide, ogm, chimie ou quoi que ce soit. Le Normal quoi, rien d’extraordinaire.
    Je trouve dommage que tu te tourne vers des marques comme L’Oréal, Vichy et compagnie qui sont certes, peut-être efficace sur le court terme mais à long terme il peut souvent y avoir des désagréments, et puis les perturbateurs endocriniens en font partis.
    Je ne suis pas étonné que les produits Avril ne te satisfassent pas, à moi non plus. Et en regardant bien leur composition il y a peut-être des ingrédient bio mais y en a aussi des pas naturels, et puis une poudre composé de talc je suis désolée mais c’est pas du tout une bonne compo, le talc assèche bcp la peau par exemple. C’est pour ça aussi que je dis qu’il y a bio et bio, il faut faire attention, le terme « bio » est très marketing.
    Si tu souhaites quelques conseils pour une routine naturelle et un minimum bio pour petit budget, n’hésite pas à venir m’en parler ! J’ai également un petit budget malgré que pour certain produit je préfère investir et les garder plus longtemps, et aussi utilisé moins de produits différents à la fois . ( Ben oui car quand un produit pas trop cher nous refile des boutons mais attenue les rougeurs, il faut autre chose pour les boutons etc etc etc, donc au final il vaut mieux bien choisir dès le début ses produits 🙂 ). Ce n’est pas toujours facile, je le conçois ! 😉
    Bon j’arrête mon roman ca va devenir incompréhensible^^.
    N’hésite pas si tu veux quelques conseils :). Je pense faire un article sur ma routine d’été bientôt. 🙂

    A bientôt !

    Milène

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *